Comment constituer un dossier de location pour un étudiant ?

Pour obtenir un logement, il faut savoir convaincre le propriétaire. Il est primordial d’effectuer une recherche efficace et intensive, avant de fournir un dossier complet, solide, et influant pour que son choix s’arrête sur vous. Mais tout se repose sur vous et votre garant. Votre solvabilité témoignera de votre sérieux.

Démarches à suivre pour louer un appartement ou un logement étudiant

Que faut-il faire pour trouver un logement étudiant, ou un appartement à louer après les prospections que l’on a effectuées ? Votre dossier va permettre au propriétaire d’avoir un aperçu sur vous. Il faut donc qu’il soit cohérent. Soignez votre look, cela donnera de la valeur à votre dossier. Les dossiers à fournir pour la location d’un appartement pour un étudiant sont les mêmes que ceux d’une location classique. Seulement, propriétaire se focalisera sur le garant. Il se peut qu’il vous demande plus de documents officiels que ceux qui sont prévus par la loi. Mais en cas de conflit, la loi reste impartiale pour les protagonistes et le droit de locataire est souvent mis en avant. Mais que faut-il donc avoir dans un dossier de location ?

Un dossier bien préparé vaut une bonne solvabilité

Si vous êtes un étudiant, il faut retenir que vous êtes sous garant. Donc, le propriétaire sera vigilant sur ce point. Il demandera des pièces justificatives comme votre identité, votre carte d’étudiant et celui de votre garant, 3 bulletins de salaire de ce dernier, son justificatif de domicile. D’autres pièces peuvent être réclamées, mais la loi du 17 Janvier 2002 stipule des interdictions pour le bailleur. Entre autres, il lui est interdit de demander des informations discriminatoires comme une photographie d’identité, ou des copies de RIB (Relevé d’Identité Bancaire). Le contrat de location est de préférence conclu avec une personne de confiance, respectueuse et fiable dans le paiement du loyer.

Un contrat de location bien rodé vous protégera toujours

Le contrat de location peut être sous seing privé ou rédigé sous forme d’acte authentique par un notaire. Dans les deux cas une copie sera délivrée à chacune des parties. L’acte fera mention des informations obligatoires comme l’identité des parties, la dénomination du locataire, la date et la durée du contrat de location, la destination et la description du logement, le montant du loyer et les modalités de paiement et de révision éventuelle, le montant du dépôt de garantie s’il est prévu. Une location meublée nécessite cependant, une autre forme de contrat. La loi ALUR, instaure un contrat-type de location meublée, en édictant la liste des mobiliers que doit comporter ce genre de logement. Il n’est pas nécessaire de préciser que tout doit être conforme à la loi et bien détaillé pour mieux se protéger en cas de litige.